logo La méthode JPU
Jean-Philippe Ursulet est diplômé, depuis Janvier 2005, de l'Ecole Internationale de Krav Maga, (EIKM), situé en Suisse. Aujourd'hui, il s'éloigne de l'appellation Krav Maga, usurpée selon lui et développe sa propre méthode de self-défense. Une nouvelle approche de la self-défense, plus réaliste et efficace, avec un accent particulier sur la Préparation Mentale.
Suivez nous sur les réseaux

Un entrainement réaliste

Développer ses sens – Accroître ses facultés

L’objectif est de développer ses capacités à opérer avec succès même lorsque l’on fait face à une attaque soudaine.

Si l’attaque vous prend tout à fait par surprise, vous allez réagir instinctivement et par intuition. Par conséquent, une part importante de votre entraînement doit être consacrée à assimiler certains types de mouvements et de comportements, pour vous permettre de faire face par « automatisme », intuitivement et sans hésitation.

Parmi les paramètres d’entraînement conçus pour améliorer, de façon générale, la faculté d’agir promptement et correctement, un accent sera mis sur le processus  d’identification, la prise de décision …

C’est là le véritable avantage que possède un système d’entraînement complet : la possibilité de programmer votre processus de prise de décision, de vous entraîner à résoudre de nouveaux problèmes.

 

Où le cerveau trouve-t-il la réponse à apporter à un stimulus donné ?

Les neurologistes donnent parfois à nos réflexes le nom de FAP (Fixed Action Pattern). Un FAP est un résultat de la sélection naturelle pour réduire le temps de décision et de réaction. En d’autres mots le corps a appris, au cours de diverses expériences, à réagir d’une manière face à certaines situations. Afin de réduire le temps de réaction une réaction spécifique est appliquée en cas de nécessité sans que le cerveau ait besoin de réinventer une solution à chaque fois. Ces réflexes sont profondément ancrés en nous. Ils peuvent aller de la simple fuite à des mouvements plus complexes. Cela n’en fait pas pour autant les réactions les plus efficaces en toutes circonstances.

L’entraînement nous donne maintenant la possibilité de modifier et d’adapter ces réflexes.

Tout l’intérêt se trouve là: nous travaillons la technique mais nous apprenons aussi et surtout à notre corps des principes généraux fondés sur l’impératif de l’efficacité de nos actions en situation réelle. Pour avoir accès à ce type de mouvements, nous devons avoir une approche variée et évolutive des situations. C’est cette qualité qui va devenir un réflexe sans être rattachée à un mouvement spécifique.

Nous entraînons donc notre corps à fournir ses propres solutions face à des situations données. Bien entendu le corps développera toujours ses réponses favorites, en accord avec les facilitations neurologiques, les paramètres physiques et les compétences de chacun tout en vous permettant de maintenir une vision stratégique des évènements.

 

REALISME DES ENTRAINEMENTS

Il est également « vital », lorsque l’on s’entraîne, pour faire face à des confrontations, d’incorporer une interaction humaine avec des contacts significatifs. Cela aidera à produire des stimuli convaincants et permettra de reconditionner les réflexes et les automatismes qui leurs sont liés.

Plus votre partenaire jouera son rôle « d’agresseur » de manière réaliste et convaincante, en donnant des ordres, en agissant nerveusement ou de façon erratique et même en vous « insultant », vous poussant, vous bousculant, vous saisissant …, mieux vous apprendrez à agir fonctionnellement sous la pression d’un véritable affrontement.